• Pakito.eu : Présentation
Pakito
Le blog d’un étudiant en information et communication, un petit espace pour livrer mes états d’âmes, mes constats, mes découvertes, mes coups de coeur et coups de gueule … L’étalage public de ma vision des choses et de mes goûts, souvent particuliers, qui font de moi ce que je suis.

L’argent ne fait pas tout ?

Titre étrange, et sujet à polémique, n’est-ce pas ?

Photo tombe riche

Comme souvent, j’ai passé la nuit à ne pas dormir … C’est souvent qu’on dit qu’elle porte conseil ? Je ne sais pas si s’en est un. En tout cas, c’est un constat, une réflexion personnelle sur la place de l’argent par rapport à celle des sentiments. Un article où je passe pour un connard sans coeur, mais je l’assume. A vous de vous faire votre propre idée, mais je maintiens : le fric, c’est vital !

Les enchainements d’idées quand on est exténué mais que le cerveau ne veut pas se mettre en veille, c’est vraiment pas une bonne idée : ça part dans du morose, limite un peu noir …
J’ai conscience que la photo qui illustre l’article fait très kikoo lol mdr, digne d’une skyblogueuse pré pubère voulant mettre fin à ses jours parce que ses parents ne veulent pas lui acheter de scooter, mais je l’assume aussi. Le contenu de ma pensée, que je vous livre dans la suite, n’as rien à voir avec une quelconque idée de suicide ou de dénigrement de la vie. Bien au contraire, j’aime ça ! J’aime vivre !

Replaçons le contexte, il est des plus important : couché à 1h, il est 5h12 à l’heure où je commence l’écriture de cet article, plus de 4h sans trouver le sommeil …
Comme souvent dans ces moments là, qui eux aussi arrivent souvent, je me cale sur mon clic clac, déplié évidemment, et je me met à penser. A tout : mes expériences de vie jusqu’ici, ma vie actuelle, et de plus en plus souvent aux idéaux que j’ai pour ma vie future. Je m’emballe alors et imagine de plus en plus souvent la richesse, le luxe, la réussite …
Croisons les doigts pour que ça se passe comme ça !

Bref, peu après cette vision des plus réconfortante m’affichant comme un jeune créateur de start up à succès, je m’attarde un peu sur Les Simpson, série choisit pour occuper ma nuit et m’aider à trouver cet enfoiré de Morphée ; et là dans la série, petite phase sentimentale entre Bart (le fils Simpson pour les incultes …) et Petit Papa Noël (le chien de la famille … toujours pour les mêmes incultes).

J’ai alors fait un enchainement d’idées assez étonnant, noir et morose … J’ai repensé, soudainement, à l’accrochage de ma chienne, il y a de ça quelques semaines. Elle s’est faite avoir bêtement, par une voiture, dans un virage devant la nouvelle résidence de ma génitrice, alors que nous étions en train d’installer la clôture. Ironie du sort ?
Elle s’en est bien sorti : la voiture a pilé et a heurté Samba, puisque ma chienne se prénomme comme ça. Elle a fait quelques tonneaux (la chienne, évidemment …) puis est a essayé de marcher en couinant.
Plus de peur que de mal finalement : quelques contusions, son âge assez avancé n’aidant pas.

Mais bref, ça m’a pas mal retourné d’y repenser, et finalement, j’ai vu ici le contraste entre l’allégresse du pognon à profusion apparu dans mes divagations de semi-sommeil quelques minutes plus tôt, et cette vision dramatique de l’accident « même pas mortel » d’un animal qui partage, ou a partagé ma vie pendant plusieurs années. Et c’est là le drame : un premier constat, somme toute logique, qui tend à dire que l’argent ne peut pas ressusciter … Que ça ne fait pas le bonheur … toutes les conneries habituelles en somme. Et puis une seconde vision, beaucoup moins drôle, même avec tout l’humour noir, la dérision et le sarcasme dont je peux faire preuve : l’argent, c’est quand même mieux !

Serai-je devenu à ce point matérialiste ?

Je ne le pense pas : j’ai des valeurs qui m’animent et me font vivre, mais il est vrai qu’à côté de ça, je fréquente tellement de systèmes informatisés que j’en arrive à fonctionner de façon un peu trop logique et beaucoup moins instinctive (quoique, ça dépend du domaine …).

Et donc qui dit logique dit argumentation ! Et le raisonnement que j’ai suivi, même s’il est surprenant, il se tient. C’est assez abusé, totalement écœurant, mais ça se tient !

Tout d’abord, il faut savoir que mes idéaux sont grands, très grands, trop grands. Je ne pourrais jamais les atteindre, mais ont connais tous la phrase bateau « Il faut rêver très haut pour ne pas réaliser trop bas ». Donc partant de là, il est vrai que je me rêve une vie de luxe assez écœurante, une overdose de superficialité, d’affiche, de comblage de plaisirs futiles et anodins … D’un autre côté, je sais que si j’ai ces aspirations là, c’est pour des raisons personnelles, que je n’énoncerais pas en détail mais qui correspondent à mes valeurs et à ce que je compte accomplir plus ou moins dans ma vie : je suis simplement excessif.

Et il faut se recentrer sur ce que l’on pense de la vie, et du bonheur … J’ai connu des pertes, humaines, sentimentales, matérielles … Des bouleversements aussi, du changement, plus ou moins inattendu, plus ou moins blessant. Ce que je peux simplement dire, c’est qu’à peu de choses près, aucun de ces aléas de la vie n’aurait pu être évité, argent ou pas, et je pense notamment aux décès qui font partie de nos chemins à tous.

J’ai donc connu des aléas. Ces choses qui vous font penser que la vie ne sera plus jamais comme avant, qu’on a tout perdu, que tout doit s’arrêter parce que plus rien ne vaut la peine d’être vécu. D’ailleurs, dans la hiérarchie, si on peut appeler ça comme ça, juste après le décès vient souvent la rupture … Et au final, regardez où j’en suis, où nous en sommes tous et toutes … Contre tout attente (au moment du choc …), nous avons continué. De manger, de dormir, de travailler, de s’instruire, de se distraire … De rire aussi. Quoi de plus vivant qu’un rire à gorge déployée ? Celui qui vous secoue les tripes, l’âme, qui vous donne des crampes à la machoire et des picotements dans la gorge ?
Alors selon moi, tant que l’on a retrouvé ça, la force et le pouvoir de rire, on continue simplement de vivre.

Mais imaginez, si nous pouvions, via l’argent, acheter de quoi ne rien changer, une façon d’éviter les aléas … (oui, je remet toute la mitrace vitale de l’univers en cause là)
Tout d’abord, le clivage riche/pauvre n’aura jamais été aussi grand, sauf si la sécu se mettait à rembourser les décès évités.
Ensuite, ce genre de choc m’a fait grandir, c’est de l’expérience ! Sur le coup évidemment, on s’en fout complètement, mais non, ça fait partie de tout un chacun, et c’est la force de l’humanité, la force du genre humain : savoir que l’on est pas éternel. Nous avons conscience d’avoir conscience, et nous sommes la seule espèce sur Terre à être dotée de cette faculté, alors profitons-en !

Sans être enrichi donc, émotionnellement parlant, nous sommes plus vulnérables, on s’appitoie plus. Les armes pour se battre contre la vie et ses composantes manquent. Oui, quelqu’un qui a souffert est quelqu’un de plus compétent à affronter la vie, il encaisse mieux. (je suis surpris par le nombre de banalités que je sors à la ligne là …)

Donc de ce fait, déjà, il ne serait pas bon pour l’humanité d’éviter de souffrir, sentimentalement parlant. C’est sûr que si on peut éviter de se faire sauter une mine anti personnelle à la gueule, je suis pas contre !

Mais plus profond que ça, plus dur, voire cruel, mais j’assume : à quoi servirai-t-il de payer alors que finalement, la vie continue. L’être humain possède aussi cette faculté d’adaptation. Pour prendre un exemple : après le décès de mon grand-père, j’ai été chamboulé. Je me suis tue : mes auditeurs potentiels étant soit trop touchés et concernés pour que je leur en rajoute une couche, soit trop lointains et sentimentalement absents pour que j’ai l’idée qu’ils y portent un quelconque intérêt … Mais la vie est faite ainsi, je n’ai pas eu le choix, et on a beau se morfondre un certain temps, la douleur finit par devenir habituelle, puis elle s’atténue, ne disparait jamais vraiment, mais on vit avec.
Je suis très heureux de la vie que je mène actuellement : j’ai un entourage sublime, des amis géniaux, une copine avec qui je me sens bien, des profs et des cours intéressants (même si pour le moment, la fac est bloquée), une passion qui me fait vivre, autant financièrement (quoique … C’est juste un petit peu d’argent de poche) que « vitalement » (dans le sens où sans ça, j’aurai un gros vide) … Que demander de plus ? Serai-je plus heureux si je n’avais pas connu ces douleurs ? En serai-je même où je suis ? Un gros geek rendant service à qui le demande et qui s’est tracé son petit chemin jusqu’à presque Bac +2 ?

Personne ne le sait, mais ma vie c’est faite comme ça, et je n’ai vraiment pas à m’en plaindre.
L’argent ne peut aujourd’hui rien changer, mais vue certaines expériences menées par des chercheurs totalement dingues qui s’amusent à cloner des moutons et à greffer des espadrilles à des phacochères, on peut se demander si ça n’arrivera pas un jour … un espèce de clonage à la naissance avec un embryon clone qui se développe dans un utérus artificiel (Cf. Kyle XY) et qui est doté des mêmes connaissances et expériences que l’être qui né et qui vit … un espèce de stockage en RAID du cerveau humain. Avec un backup quotidien.

Rien de plus stupéfiant, dans ce cas là, que de n’avoir qu’une simple procédure pour se retrouver avec le clone neuf mais identique, autant physiquement qu’intellectuellement, d’un être qu’on vient de voir mourir …

Quand on perd un être cher, la vie continue.
Quand on perd tout son argent, on est obligé de changer de vie …

Triste constat ? Je ne pense pas : depuis le jour où les 30 glorieuses ont commencé, les sociétés ont conditionné le cerveau humain en le distrayant via les médias pour l’obliger à consommer. A consommer pour exister : je vis parce que je dépense … Pourquoi s’en offusquer aujourd’hui ? Il y a des choses bien plus grave non ? La famine dans les pays non-développés, le sida, les assassinats pour intérêt financier … Toute cette belle merde de l’humanité, créée par et pour l’humanité n’est autre que la dernière vague de l’énorme fresque temporelle des civilisations … On est passé de l’impressionnisme au cubisme et aux tags, et vous voulez qu’on s’étonne ?

L’art est le reflet des sociétés. Dans les cavernes, on a trouvé des fresques d’hommes en train de chasser de quoi se nourrir, aujourd’hui on voit des pubs d’opticiens qui vendent des lunettes en envoyant des femmes nues à des soirées (Cf. Pub Krys sur Chatodo) … J’aime ce monde, j’aime ce qu’il devient : le Darwinisme au plus au point ! Une sélection naturelle par la consommation … J’espère juste avoir les armes pour pouvoir faire partie du troupeau qui survit, sans jamais s’éteindre.

Vous aimez ? Partagez !

  • Envoyer cet article par email
  • Facebook
  • TwitThis
  • Fuzz
  • Wikio FR
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • del.icio.us
  • LinkedIn

Articles similaires

Commentaires & Trackbacks »

Liens vers l'article

Commentaires

  • Nene dit :

    J’aime .. Parce que moi aussi je deviendrais riche et puissante .. Juste ce qu’il faut pour faire profiter mes amis .. parce que la richesse quand t’es tout seul ça ne sert a rien finalement.
    Mais qui ne rêve pas d’être riche et puissant?
    Ca nous garanti pas mal de solutions à nos problèmes… (mon découvert de 200€, les sacs, chaussures rêvés, les sorties ..problèmes ultra futiles certes)

    On se rappellera quand je serait PDG de Cléora’s Wedding planneur .. et que j’organiserais le mariage des plus grand et que ta start up sera devenue mondialement connue ..
    On échangera nos yacht pendant l’été 😉

    Un jour on y arrivera parce que quand on veut , on peut non?

    ( t’étais inspiré aujourd’hui petit Pak’ 🙂 )

  • Pakito dit :

    Ouais, j’étais inspiré … 😉

    Merci à toi de faire partager une perspective d’avenir démesurée 😉 Ca me rassure un peu !

Flux RSS des commentaires
TrackBack URL


Laisser un commentaire

WARNING

Your browser does not support JavaScript or has JavaScript disabled!

This will not compromise the possibility to leave a comment, although the automatic insertion of both markup tags and emoticons will not work.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green